dimanche 27 janvier 2008

Hanibal Race 2008

Première course, première victoire avec la manière pour le Team SlotracingPlanet! C'était avant-hier à la "Hanibal Race", une endurance de six heures organisée à Obfelden (Zurich, Suisse).

Chaque année depuis quatre ans, les "Highing Slotters" ("les sloteurs défoncés") organisent la "Hanibal Race" sur le "Corso Helvetica", un circuit Ninco d'une cinquantaine de mètres situé à Obfelden, dans la campagne zurichoise. Pour l'édition 2008, les organisateurs avaient décidé que le règlement serait résolument "open": voitures GT au 1/32, berceau offset et aimant interdits, châssis d'origine, et carrosserie devant impérativement recouvrir la totalité des trains roulants. Tout le reste était libre. Quant au format, il s'agissait d'une endurance de six heures en dix segments de 45 minutes, la moitié en nocturne. Pour chacune des cinq équipes présentes, cela représentait donc quatre segments diurnes, quatre segments nocturnes, et deux segments de pause.

Le "Corso Helvetica", cadre de cette quatrième édition de la "Hanibal Race".

Plateau varié
Nos adversaires, tous zurichois, disposaient de montures variées: une Ascari Ninco pour les "Highing Slotters", une Lancia LC2 Slot.it pour les "Polar Slotters", une Toyota Supra Ninco pour les "Sneakers" et une Porsche 962 Slot.it pour les "Burning Fingers", qui partaient favoris de l'épreuve après trois ans de domination des "Highing Slotters".


L'Ascari Ninco des "Highing Slotters", le club organisateur.

La Supra Ninco des "Sneakers".

La Porsche 962 Slot.it des "Burning Fingers", qui partaient favoris de l'épreuve.

La Lancia LC2 Slot.it des "Polar Slotters".

Mais c'était compter sans le nouveau Team SlotracingPlanet, composé de Pascal Flückiger, Grégoire Tardin, et de votre serviteur. Nous étions la seule équipe romande, mais nous n'étions pas venus pour faire de la figuration. Nous avions emmené dans notre mallette une McLaren F1 GTR Slot.it préparée aux petits oignons par l'artisan italien Paolo Dapretto (DP Slot). Une voiture exploitant pleinement les largesses du règlement, avec pour l'essentiel un moteur véritablement monstrueux monté en anglewinder.

Notre imbattable McLaren F1 GTR Slot.it.

"Der totale Überflieger"
D'entrée de jeu, notre McLaren se montrait un très gros cran au dessus du lot. Là où nos adversaires tournaient péniblement en 17", nous étions facilement en 16". Un écart énorme, et ce malgré le niveau élevé des pilotes présents, pour la plupart aguerris à la compétition. Mais réellement, leurs voitures ne pouvaient pas suivre la notre. C'est avant tout la qualité de la préparation de Paulo Dapretto qui a rendu notre victoire si facile.

Quatre furibards sur la ligne de départ!

Seul petit souci rencontré durant la course, nous avons perdu l'un de nos phares avant au cours du premier segment de nuit, suite à une erreur de ramassage. Heureusement, l'autre led a tenu bon. Au final, nous remportons la course avec 85 tours d'avance sur les "Burning Fingers", ce qui représente un avantage de plus de 20 minutes! Au terme de notre prestation, les qualificatifs ne manquaient pas pour désigner l'insolente domination de notre McLaren Slot.it: "der totale Überflieger" ("la domination absolue"), "bestialisch" ("bestiale"), ou encore "unglaublich schnell" ("incroyablement rapide"). A tel point que l'un de nos rivaux s'est empressé, avant même la fin de la course, de demander aux organisateurs de revenir à un règlement moins libéral l'an prochain, ce qui sera fait. Pas très glorieux de la part du pilote en question...

Difficile de piloter de nuit. Surtout avec une McLaren borgne.

Slot.it P5, les marathoniens

Cette endurance marquait aussi pour nous la première occasion de tester les nouveaux pneus Slot.it P5 en condition de course. Nous étions la seule équipe à utiliser ces gommes, mais nous n'avons pas été déçu, loin s'en faut! Ils se sont montrés extrêmement constants durant la totalité de la durée de la compétition. Contrairement aux autres concurrents, nous n'avons fait strictement aucun changement de pneus. Nous nous sommes cantonnés à un petit nettoyage au scotch à habits après quatre heure et demi de course. Grégoire signait alors le meilleur temps absolu de l'épreuve en 15"366, explosant au passage le record de la piste de plus de 6 dixièmes! A titre de comparaison, le meilleur tour des deuxièmes était fixé à la troisième heure par Rolfo Landolt en 16"834. A la fin de la course, les lignes de moulage étaient encore présentes sur les pneus. Bref, une vraie réussite que ces nouvelles enveloppes Slot.it.

Les pneus Slot.it P5 après six heures de course: presque neufs!

"Mais pouquoi cette McLaren va-t-elle aussi vite?"

Les membre de l'équipe SlotracingPlanet (Pascal, Bibi et Grégoire)
comme
larrons en foire sur le podium. RUEDI SLOT RACING

Classement
SlotracingPlanet: 1249 tours
Burning Fingers: 1164 tours
Highing Slotters: 1113 tours
Sneakers: 1070 tours
Polar Slotters: 977 tours

François Tardin

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bien joué les gas!!!
Félicitations!!!

Speedy

tontonguigui a dit…

faut dire que là c'est une équipe de choc !!!!!

on est pas près de vous metre une pile , si je comprends bien .....

c'est pas grave on va s'entrainer ...

un jour je l'aurais .. un jour je l'aurais

bravo !!!!! bravo !!!!
un petit détail de la préparation de la bête sur miniend serait sympa !!!

Anonyme a dit…

Mais qu'est ce que c'était donc, ce moteur si monstrueux ? C'est marrant on dirait un cage courte; dans un chassis anglewinder, c'est pas banal....
Des détails s'il vous plait !!

LanciaB.

François Tardin a dit…

Ah bein non, le moteur c'est un secret. C'est pas par hasard que je ne l'ai pas cité :)